33 km - 01

33 km - 02

Anarchitectures

Cloud Computing

CO2

Co2 formule l'un des mirages de notre société. L'homme ne cherche-t-il pas à acquérir toujours plus pour satisfaire son image ? L'automobile, objet de convoitise n'est qu'un miroir de son désir de pouvoir sur les autres et sur soi-même. Pourtant son usage s'est imposé comme une contrainte dont il est difficile de se séparer. Cette image est une métaphore du débordement de l'individu dans le quotidien collectif, miroir des cicatrices qu'il a laissées sur le monde.

CO2

CO2 expresses one of the illusions of our times. Is it not the case that we seek to acquire more and more in order to be content with our image? The car is an object of desire that only reflects our need to have power over others and ourselves. Yet it is difficult to do without it as its use had become essential. This image is a metaphor for the excess of the individual in collective daily life, mirroring the scars it has left on the world.

DISTORTION

DISTORTION

DISTORTION

DISTORTION

Folklore

HEARTBEAT

HEARTBEAT night

3:08

INVASIONS DE BALLONS

Ces invasions de ballons sont des métaphores. Elles ont pour but de changer le point de vue sur ce que nous côtoyons chaque jour sans y porter attention. C'est notre regard que j'essaie d'aviver, permettant ainsi de passer d'une perception pratique à une émotion visuelle.

4:24

33 KILOMETRES

Production of 2 photographs, one in France and the other one in Great Britain.

Igloo 1

Igloo 2

Igloo Mobile

Invasions

Invasions est une référence au programme « Mille piscines », modèle confié à l’architecte Bernard Schoeller, qui remporta un vif succès dans le paysage quotidien des villes. Charles Pétillon s’est intéressé aux particularités architecturales qui orientent l’esthétique d’un projet et qui offrent un patrimoine passé de mode, désormais en confrontation avec la tendance. Il parle de disparition mais aussi de nostalgie et d’effroi face à la lassitude de ce qui fut important hier et qui ne se regarde plus aujourd’hui.

Invasions

Invasions references the “1000 pools” project by architect Bernard Schoeller that used everyday landscapes to widespread acclaim. Charles Pétillon takes an interest in the distinctive architectural features that guide a project’s aesthetics and which offer an unfashionable patrimony, contrary to current trends. He talks about decay and also nostalgia and fear when confronting the weariness that what was important yesterday is no longer of any consequence today.

Mutations 2

When Charles Pétillon enters into the forest, a place full of dreams and a picturesque enclosure filled with stories and magic, the presence of balloons introduces a style of writing coming from a world in Mutation. This natural space bears the scars of its heritage and ambition just like humans do.

Mutations 1

Mutations 2

Cette installation de ballons est une amplification de la structure moléculaire de l'ADN. Elle symbolise les modifcations génétiques. En la plaçant dans un contexte pittoresque, romantique ; les stigmates laissées par l'homme dans l'espace naturel se révèlent avec plus de force.

Outrances

Play Station 2

Spaces for play are discussed in Playstation, which alludes to the development of public play areas. From slides to football pitches or the bedroom symbolised by the games console, the occasionally cathartic use and obsessive and sometimes harmful hold of these games on humans is questioned here.

Play Station 1

Play Station 2

Dans PlayStation, il conviendrait de parler de station de jeux. On évoque ici le développement des aires de jeux dans les communes. Du toboggan en passant par le terrain de foot ou la chambre symbolisée par la console de jeux, on y questionne les usages parfois cathartiques et l’emprise obsessionnelle et quelquefois néfaste de ces jeux sur l’homme.

Ribambelle 2

Souvenirs de Famille

Dans Souvenirs de famille, on évoque la mémoire profonde de l’enfance, du jeu et de la naïveté. Sous les traits du refuge familial, on réfléchit au rôle du souvenir comme symptôme de transmission, avec lequel le poids de la tradition et l’attache affective constituent par leur force symbolique, un enjeu sur la mémoire collective.